Non, la composition cosmétique n'est pas une Immaculée Conception !

Dioxyde de titane et nano particules, le blanc des cosmétiques n'est pas symbole de pureté.

Alors pourquoi les produits cosmétiques sont-ils blancs ?

Les habitudes ont la vie dure, le business de la cosmétique possède ses propres critères de beauté de produits, la priorité aux crèmes cosmétiques blanches est donnée.

C’est une mode qui persiste, basée sur le fait que notre culture a marqué dans nos esprits la couleur blanche comme étant le symbole de la pureté.

Le problème dans la formulation de produits cosmétiques, et notamment des produits cosmétiques naturels, est que la palette de couleur des ingrédients actifs ne propose jamais de blanc.
Alors pour que le produit fini soit immaculé,  il faut ajouter à sa composition et ce au détriment de notre santé, un élément qui fait grand débat concernant sa nocivité : le dioxyde de titane !

fysi-ingredients-creme-visage

Qu'est-ce que le dioxyde de titane ?

Le dioxyde de titane est un élément chimique, c’est le pigment blanchissant que nous retrouvons dans les produits suivants :

Peintures – Papier – Plastiques – médicaments – dentifrices – fromages industriels - résines de synthèse... mais aussi produits d'hygiène et de  cosmétique !

A part blanchir, le dioxyde de titane apporte-t-il un intérêt aux produits cosmétiques ?

Absolument pas, le dioxyde de titane hormis sa capacité à rendre blanc un produit, n'apporte aucun intérêt. 

Qu'en est-il concernant les crèmes solaires ?

Le dioxyde de titane est l’ingrédient clefs des écrans solaires, Il agit en réverbérant les rayons solaires comme le ferait une peinture blanche.

En résumé, plus ma crème a un indice de protection solaire élevé, plus elle est chargée en dioxyde de titane.

Et c’est pourquoi nous avons tous vu, ou utilisé des crèmes solaires recouvrant notre peau de blanc.

Mais devant la réticence du consommateur à utiliser ces crèmes solaires très peu esthétiques, les fabricants ont travaillé à réduire la taille des molécules du dioxyde de titane qui sont passées de micrométriques à nanoparticules, c’est-à-dire en particules minuscules.

creme-solaireprotection-solaire

Toxicité : plus la molécule est petite, plus le danger est grand !

Sous forme micrométrique, il est connu que les poussières de dioxyde de titane sont source d'irritation oculaire et des voies respiratoires.

Sous forme de nanoparticule, les tests ont été faits et l’alerte est donnée, ces particules sont cancérigènes !

En France le 10 mars 2006, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé le dioxyde de titane cancérogène possible pour l'homme (catégorie 2B) 27,28,29,30. Dans son rapport de 201131, l'ANSM indique que chez le rat, l'exposition par inhalation à de fortes doses de TiO2 favorise l'apparition du cancer, par un effet indirect de stress oxydant génotoxique.

Qu'en est-il pour les produits d'applications cutanées ?

Des essais sur animaux ont été effectués, (malheureusement pour eux) et la conclusion est dramatique : ces nano particules qui en théorie ne devraient pas passer la couche de la peau, sont retrouvées dans le tissu et les ganglions lymphatiques, il y a donc bien une diffusion systémique !

cosmetique-test-animaux

Mais le pire est qu’il a été démontré que ces nanos particules altéraient la barrière hémato-encéphalique, (barrière vitale pour la protection de notre cerveau), causant des systèmes inflammatoires et empêchant les fonctions normales de désintoxication d’organes vitaux comme le cerveau et le foie ! 

nano-particules-cerveau-fysi

Les produits d'hygiène et de cosmétique BIO sont-ils exempts de Dioxyde de titane ?

Et bien non, pas toujours. Selon la quantité de cet élément présent, par exemple jusqu'à 2 % ce qui est énorme, le produit pourra parfaitement être certifié biologique. Il faudra donc bien inspecter les étiquettes.

Le dioxyde de titane et environnement :

Le dioxyde de titane est non seulement un polluant pour notre corps, mais il est également lors de sa fabrication. Dans la mer du Nord, rejeté en déchets industriels, il est suspecté de provoquer des cancers de la peau (papillomes) chez certains poissons.

Conclusion :

Protégez-vous et protégez l’environnement, le blanc n’est pas toujours symbole de pureté ! 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés