La liste des ingrédients interdits chez fysi est non exhaustive. Elle évolue chaque année. Tous nos produits sont fabriqués avec des matières bio et naturelle, notamment nos gels douche naturel.
Les études sur les actifs nocifs ou non recommandés étant publiées principalement en anglais, les traductions nous prennent un certain temps. En attendant GOOGLE TRANSLATE peut vous aider.

 

Amiante pouvant être contenue dans le talc  

Il est important de savoir que certaines poudres de talc peuvent contenir de l’amiante. L’inhalation de ces poudres ou la pénétration de celles-ci par les voies génitales ou autres muqueuses dans l’organisme, peuvent être nocives pour la santé. Nous vous conseillons donc de vérifier la source de la poudre si vous utilisez du talc.

 

Cire d’abeille (ou autres produits d’abeilles) 

Selon les normes vegan FYSI, nous n’utilisons pas de cire d’abeille dans nos produits, nous considérons que l'extraction de la cire d'abeille nuit à leur tranquillité. De plus qu'il est facile de trouver des alternatives végétales à la cire d’abeille, comme la cire de candelilla, par exemple. Nous n’utilisons également pas de miel, de pollen, ou de propolis afin de ne pas encourager la mal-traitance des abeilles.

 

Composés fluorés - composés perfluorés (PFASs - PFCs)

Les composés perfluorés, fabriqués depuis les années 50, sont des composés comportant beaucoup d’atomes de fluor, comprenant les perfluorocarbures qui contiennent exclusivement du fluor et du carbone. Ils sont utilisés dans beaucoup de produits différents étant donné leur caractéristique à repousser les graisses, taches, et l’eau. Le problème avec ces composés est le fait qu’ils sont très résistants à la chaleur, et donc ne se dégrade pas dans l’environnement. Ils contaminent les eaux dans lesquelles ils sont très solubles, et donc très difficiles à traiter, et sont acheminés dans les installations d’eau courante. Beaucoup d’entre eux sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens et de plus, ils sont transportés par les eaux sur de très longues distances, polluant même les endroits retirés, comme l'Arctique.

 

Conservateurs chimiques

Les produits FYSI contiennent uniquement des conservateurs naturels ayant fait leurs preuves contre les microbes (bactéries, champignons). Voir challenge test des produits fysi. Les conservateurs chimiques pouvant déclencher des allergies de peau, des irritations de la peau, et ou étant toxique pour le système nerveux comme le sont la méthylchloroisothiazolinone et la méthylisothiazolinone sont bannis de nos produits. Le triclosan (ou hexachlorophène) et le triclocarban, qui sont des antibactériens utilisés dans les produits cosmétiques et les agents nettoyants, figurent également dans notre liste noire étant donné leur contribution à la pollution aquatique et à leur possible association aux dérèglements hormonaux.

 

Dioxyde de titane TiO2 (ou oxide de titane (IV))

Le dioxyde de titane est un ingrédient minéral utilisé comme agent blanchissant et opacifiant dans les peintures et autres produits industriels. Il peut être présent dans certaines crèmes solaires chimiques afin de réverbérer le soleil et on le trouve également dans certains primer de mascara et autre produits cosmétiques souvent à l’aspect très blanc. Bien qu’il serve de pigment, certaines études ont démontré que le dioxyde de titane peut être dangereux par inhalation (cancérigène) et notamment nuisible aux organismes vivants, sous forme de nanoparticules, et ce de façon encore plus prononcée en présence de rayons UV (soleil). Bien que beaucoup d’études démontrent que le dioxyde de titane ne traverse pas la première couche du derme (l’épithélium cornéen) lorsqu’il est appliqué sur la peau, toutes les conditions de sûreté n’ont pas été étudiées, comme par exemple la pénétration de ces particules de différentes tailles dans l’organisme lors d’exposition au soleil, ou sur des peaux abîmées, malades (1). Etant donné les risques sérieux que représente cet ingrédient, FYSI n’utilisera jamais de dioxyde de titane dans ses produits et préfèrera toujours l’utilisation d’ingrédients naturels protégeant du soleil.

 

EDTA

L’EDTA (ou acide éthylènediaminetétraacétique) est un ligand avec un fort pouvoir chélatant (liant) aux ions métalliques. Il peut être est utile en cas d’intoxication avec des métaux lourds. Cependant, il est nocif à la vie aquatique et ne se dégrade pas lors de son rejet dans la nature.

 

Fragrances synthétiques dont les nitro-muscs et muscs polycycliques 

Certains parfums synthétiques ont été liés à des développements de problèmes de peau et allergies. Il est très important de faire attention aux choix des fragrances utilisés dans les produits dermatologiques commes les crèmes et les savons. Particulièrement, les muscs polycycliques et les nitro-muscs sont suspectés d’avoir des effets nocifs sur la santé et l’environnement allant de disruptions endocriniennes jusqu’à la pollution persistante de l’environnement. Ce sont les raisons pour lesquelles nous avons banni tous les types de fragrances synthétiques, et n’utilisons que des eaux essentielles et huiles essentielles bénéfiques à la peau pour créer nos senteurs et donner une odeur douce et fraîches aux produits FYSI.

 

Hydroxyanisole butylé (BHA)

L’hydroxyanisole butylé est un composé chimique utilisé comme conservateur. Des études ont démontré son potentiel cancéreux, ulcéreux, et ses activités irritantes de la peau et perturbatrices des hormones (2).

 

Hydroquinone

L’hydroquinone est souvent utilisé dans le blanchiment de la peau par inhibition de la mélanine. Elle peut cependant causer des irritations de la peau, et des décolorations pigmentaires de la peau. L’hydroquinone est métabolisée à partir de l’agent carcinogène : benzène.

 

Hydrotoluène butylé (BHT)

L’hydrotoluène butylé est un ingrédient chimique à base de toluène qui est utilisé comme conservateur et additif alimentaire et cosmétique. Il a été identifié comme un acteur dans les irritations de la peau.

 

Ingrédients chimiques 

Tous les produits FYSI sont entièrement naturels, et ne contiennent aucuns ingrédients chimiques. Les ingrédients chimiques bannis de nos produits sur lesquels nous voulons insister en particulier sont ceux qui ont été liés à des cas de cancer comme les éthanolamines qui peuvent être contaminés de nitrosamines, ou encore les ingrédients éthoxylés synthétisés par utilisation de l’ingrédient cancérigène oxyde d’éthylène, aussi contaminé d’un autre produit cancérigène, le 1,4-dioxane. 

 

Ingrédients d’origine animale

Les produits Fysi ne contiennent aucun ingrédient d’origine animale (cholestérol, gélatine, lactose, kératine, cochenille, …). Nous n’utilisons pas et n’utiliserons jamais de musc pour créer nos parfums et fragrances, ni de matières grasses d’origine animale. De la même manière, nous ne testons pas nos produits sur animaux et tous nos produits respectent le mouvement cruelty free.

 

Métaux lourds

Il n’y a aucune raison pour qu’il y ait des traces de métaux lourds dans les produits FYSI, comme le nickel, le plomb et le cadmium, par exemple, qui sont toxiques pour le corps. Sachant qu’il peut y en avoir à très faibles doses dans les colorants et poudres minérales, les produits FYSI ne contiennent aucun de ces ingrédients.

 

Méthanal (ou formaldéhyde)

Avec un statut d’ingrédient cancérigène, mutagène et reprotoxique, le méthanal fait partie de notre liste noir.

 

2-Méthoxyéthanol

Cet éther de glycol est un solvant utilisé principalement dans les peintures et les résines. Il peut-être utilisé en tant qu’additif dans les parfums à l’étranger, tandis que la Commission Européenne a banni cet ingrédient de la cosmétique. Le 2-méthoxyéthanol peut irriter la peau et affecter le système nerveux central, le sang, la moelle osseuse, les reins et le foie.

 

Nanoparticules

Les nanoparticules sont des particules qui ont été synthétiquement créées pour être incroyablement petites (d’une taille allant de 1 à 100 nanomètres, soit 1 à 100 milliardième de mètre). Ces particules ne sont pas disponibles dans la nature et sont des “reproductions” de versions plus larges de particules. Dû à leur infime taille, ces particules ont des fonctions spécifique et sont capables de pénétrer l’organisme jusqu’aux cellules (nanoparticules d’argent et d’or). Elles peuvent être utiles dans beaucoup de domaines comme la technologie informatique et médicale. Cependant, les actions des nanoparticules varient considérablement selon leurs formes et leurs tailles : par exemple deux nanoparticules de même matière mais de formes et de tailles différentes peuvent avoir des actions incroyablement divergentes, voire même opposées (3). Etant donné le caractère très récent de leur invention, les recherches scientifiques sur l’utilisation de ces particules dans le corps sont encore pleines de doutes, et de ce fait, par sécurité, les produits FYSI ne contiennent pas de nanoparticules. De plus, par définition, nous n’utilisons pas d’ingrédients indisponible naturellement.

 

Palmitate de rétinyle (ou palmitate de rétinole)

La sensibilité aux effets du soleil peut être accentuée par l’utilisation de rétinoïdes comme le palmitate de rétinyle.

 

Parabène

Les parabènes (paraben) sont utilisés dans les produits d’hygiène et les produits cosmétiques, ainsi que dans la nourriture et les produits pharmaceutiques. Cependant, certains parabènes ont été liés à des pollutions environnementales (4), disruptions hormonales (endocrine) et ont été trouvés en grande quantité dans des tumeurs mammaires humaines (5). Les produits FYSI ne contiennent aucuns parabènes.

 

Phtalate

Les phtalates sont des produits chimiques créés à partir de l’acide phtalique. Ils ont été liés à des problèmes hormonaux.

 

Poudre d’aluminium

L’aluminium est le troisième élément le plus abondant sur terre après l’oxygène et le silicium. Ce métal est contenu dans divers produits comme les produits pharmaceutiques, les vaccins, certains anti-transpirants, déodorants, antiperspirants, et autres produits cosmétiques et de consommation. La toxicité de l’aluminium varie en fonction de sa solubilité dans l’eau, de son pH et de sa forme (avec quels autres éléments il est lié, formant parfois des sels et des oxydes). L’aluminium élémental est incroyablement instable et réactif ; et les composés d’aluminium semblent être très mal absorbés et « digérés » par le corps humain, possiblement toxiques aux embryons (6). L’utilisation d’oxyde d'aluminium et de ses dérivés hydratés, comme l’hydroxyde d’aluminium, en tant qu’ingrédient dans les produits cosmétiques, n’a pas été entièrement restreinte par l’UE, les USA, le Canada et le Japon. Bien que ces composés sont considérés comme peu assimilables par le corps humain, il n’a pas été démontré que l’aluminium est sans toxicité. Comme pour les autres métaux, il semble plus raisonnable de limiter l’utilisation de la poudre d’aluminium au maximum, sachant qu’il est non-essentiel à notre métabolisme (7).

 

Produits pétrochimiques (incluant la paraffine)

Les produits issus de l’industrie pétrochimique sont très utiles dans la vie de tous les jours, comme pour l’essence. Cependant, chez FYSI nous pensons fortement qu’ils sont plus à leur place dans le réservoir de votre voiture que dans le mascara absorbé par vos cils ou dans les produits cosmétiques appliqués sur votre précieuse peau. Les huiles minérales issue de la chimie pétrolière, la cire de paraffine, la paraffine liquide, les mélanges de dérivés pétrochimiques et autres ingrédients (distillés) et résidus de la pétrochimie figurent dans la liste de nos ingrédients interdits. Les inquiétudes primaires concernant ces produits est leur origine non-durable et  leur possible contamination par des hydrocarbures poly-aromatiques au potentiel cancéreux.

 

Résorcine (ou résorcinol) 

La résorcine est un diphénol qui est utilisé comme antiseptique dans certaines résines et comme colorants dans certaines colorations pour cheveux. Ce composé peut avoir un enjeu dans les allergies, les irritations et les dérèglements des hormones.

 

Silicone (ou polysiloxane)

Les silicones linéaires sont des composés en chaîne formés d’oxygène et de silicium. Les silicones sont utilisés dans la création d’une large fourchette de matériaux, autant liquides que solides. Ils sont par exemple utilisés dans les implants mammaires, les mastics, les colles, les plastiques durs, etc. Ils ont été créés chimiquement à partir du silicium et ne sont pas présent originellement dans la nature. Ils sont utilisés dans les shampoings afin de gainer le cheveu, en déposant une couche fine qui donne un aspect brillant aux cheveux. Cependant, cela va enfermer le cheveu et lui empêcher d’absorber l’hydratation environnante et les soins pour cheveux. Les silicones agissent donc comme un masque et non un soin réel. De même que sur le cheveux, les silicones peuvent couvrir la peau et fermer les pores, empêchant le derme de respirer. Ils sont déconseillés pour les peaux à acné en particulier. De plus, certains silicones cycliques ont été liés à des problèmes de reproduction, des perturbations hormonales et des problèmes de développement de fœtus (8). Les silicones ne sont pas ou très peu biodégradables, et donc polluants pour l’environnement.

 

Toluène (ou méthylbenzène)

Souvent trouvé dans les vernis à ongle, le toluène est un solvant toxique pour le système immunitaire, qui peut causer des anomalies congénitales.

 

“Glycols”

Credo allows Polypropylene, Propylene, Butylene and Dipropylene Glycol. These are synthetic chemicals used to attract moisture to the skin, and help keep products stable. These ingredients do not appear to pose a safety risk for most people. However, Propylene Glycol may irritate sensitive skin. Polyethylene Glycol, or PEG, is an Ethoxylated ingredient and is on The Dirty List™.

Japanese Honeysuckle

This natural preservative compound looks like a paraben, and in chemistry, structure determines function. So while we don’t have any data indicating that it is a potential endocrine disruptor (which is the concern with parabens), we encourage brands to avoid it out of precaution.

Lanolin and Keratin

Lanolin is a safe and effective oil that comes from sheep’s oil glands. Keratin is also derived from sheep’s wool, among other animal sources, though keratin used in cosmetics appears to be from wool. Sheep do not need to be killed or harmed to obtain lanolin or keratin, but sheep farmers often use insecticides on the animals to prevent ticks, lice, etc, and some of those chemicals are known to be toxic. Sheep-raising is a global industry, and at this time there are no established certifications or monitoring organizations that ensure humane treatment. We hope that by encouraging our brand partners to ask their suppliers questions and ideally obtain validation of humane treatment, we can create clear demand for humanely raised and better ingredients.

Palm Oil and Palm-Derived Ingredients

Palm Oil and ingredients that are derived from palm oil are found in many consumer products. Palm oil is a natural, effective, highly useful and safe ingredient, and a potentially sustainable crop. Currently most palm oil is grown and harvested in an unsustainable and destructive manner, wreaking havoc on the local ecosystem, communities, and the climate. Credo feels that the solution is not to prohibit palm oil, but to create a clear demand for sustainably produced palm oil. We will be working with brands to increase the demand for sustainable palm.

Petroleum-Derived and/or Synthetic Ingredients

Credo encourages brands to use natural or naturally-derived ingredients instead of petroleum-derived ingredients whenever possible, but we do not prohibit all petroleum-derived or synthetic ingredients. Why? Synthetic ingredients can be safe and sustainable, and natural ingredients can be harmful and unsustainable. Clean Beauty isn’t about “synthetic vs natural,” but instead about carefully evaluating ingredient sources for their potential impacts. To that end, we ask that brands to avoid the “dirtiest” of synthetic ingredients (which are on The Dirty List™), and to obtain certificates of analysis, and/or manufacturing/growing practices, to address potential contamination issues.

Phenoxyethanol

Despite being a "controversial" ingredient, phenoxyethanol has a similar safety profile to other commonly used preservatives. Preservatives are necessary to kill/prevent the growth of microbes in any product which contains water, so they are not a "nice to have" type of ingredient, they are a "must have." (Please see our blog on this topic for more info.)  The EU Scientific Committee on Consumer Safety published a final opinion on phenoxyethanol in 2016.  The take home of the 102 page document: The SCCS considers 2-phenoxyethanol safe for use as a preservative with a maximum concentration of 1.0%, which is the maximum level that cosmetics formulators are using.

Toxicologists using the GreenScreen(TM) for Safer Chemicals, a globally recognized tool that identifies hazardous chemicals and safer alternatives, assigned Phenoxyethanol the Benchmark Score™ of 2 (“Use but Search for Safer Substitutes”).  This score (which ranges from 1 to 4) is based on a comprehensive review of the scientific literature, which takes into account hazard information on a variety of endpoints, and even the data gaps on the chemical (meaning that, for example, we do not know its potential to disrupt the hormone system, and we can't assume that no data means it is safe). Here is a link to the GreenScreen assessment on this ingredient.

Several other preservatives used in skin care and beauty also score a Benchmark 2, but they are more likely to irritate the skin and cause sensitization, and they also are often more toxic to aquatic life.  There are a handful of preservatives systems that appear to be safer/cleaner options than phenoxyethanol, but they don't always work as well for certain products. The overall chemistry of a product, its pH, the packaging, the expected shelf life, whether it is leave on or rinse off- all of these are taken into account when choosing preservative systems.  So there isn't really one "silver bullet," and even if there was one perfect preservative, we wouldn't want every single product to use it because then microbes might become resistant and people might become desensitized.

SO- we clearly need more clean options here.  Credo is urging the chemical suppliers to innovate!  Check out this fantastic report by Environmental Defense Fund for more information on this issue.

Quaternary Ammonium Compounds

These are a class of chemicals that are commonly used in consumer products. They show up most often as antimicrobial “active ingredients” in disinfectant cleaners, but as also widely used in the beauty industry, usually as conditioning and antistatic agents in hair care products. “Quats” as they’re known, usually have “…onium chloride” in their names, e.g. Benzalkonium Chloride. We are prohibiting quats as preservatives but allowing them as needed for anti-static/smoothing agents.

 

There are 724 quats listed in the Personal Care Products Council ingredients database. Some of those are rarely if ever actually used. Commonly used quats in hair care include Guar Hydroxypropyltrimonium Chloride and Hydroxypropyltrimonium Honey. There is a large body of science indicating that quats used as antimicrobials have been linked to bacterial resistance and to skin and organ irritation, among other emerging concerns. And they’re likely not even necessary--there is no proof that these chemicals protect against germs any better than regular soap and warm water hand washing.

 

Bibliographie 

(1) Newman, M. D., Stotland, M., & Ellis, J. I. (2009). The safety of nanosized particles in titanium dioxide–and zinc oxide–based sunscreens - La sécurité des nanoparticules dans les crèmes solaires à base de dioxyde de titane et d’oxyde de zinc. Journal of the American Academy of Dermatology, 61(4), 685-692.  Retrieved from https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0190962209005398

(2) Vorhees, C. V., Butcher, R. E., Brunner, R. L., Wootten, V., & Sobotka, T. J. (1981). Developmental Neurobehavioral Toxicity of Butylated Hydroxyanisole(BHA) in Rats - Toxicité de l’hydroxyanisole butylé sur le développement neurologique comportemental chez le rat. Neurobehav. Toxicol. Teratol., 3(3), 321-329. Retrieved from https://www.researchgate.net/profile/Charles_Vorhees/publication/15909388_Developmental_neurobehavioral_toxicity_of_butylated_hydroxyanisole_BHA_in_rats/links/55d471bc08ae0b8f3efa7a55.pdf

(3) Salatin, S., Maleki Dizaj, S., & Yari Khosroushahi, A. (2015). Effect of the surface modification, size, and shape on cellular uptake of nanoparticles - Effet de la modification de la surface, taille, et forme sur l’assimilation cellulaire de nanoparticules. Cell biology international, 39(8), 881-890. Retrieved from https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/cbin.10459

(4) Błędzka, D., Gromadzińska, J., & Wąsowicz, W. (2014). Parabens. From environmental studies to human health - Les parabènes. De l’étude environnementale à la santé humaine. Environment international, 67, 27-42. Retrieved from https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0160412014000579

(5) Darbre, P. D., Aljarrah, A., Miller, W. R., Coldham, N. G., Sauer, M. J., & Pope, G. S. (2004). Concentrations of parabens in human breast tumours - Concentrations en parabènes dans des tumeurs mammaires humaines. Journal of Applied Toxicology: An International Journal, 24(1), 5-13. Retrieved from https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/jat.958

(6) Reinke, C. M., Breitkreutz, J., & Leuenberger, H. (2003). Aluminium in over-the-counter drugs - L’aluminium dans les médicaments en circulation. Drug Safety, 26(14), 1011-1025. Retrieved from https://link.springer.com/article/10.2165/00002018-200326140-00003

(7) Exley, C. (2016). The toxicity of aluminium in humans - La toxicité de l’aluminium chez l’homme. Morphologie, 100(329), 51–55. Retrieved from https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1286011516000023

(8) Siddiqui, W. H., Schardein, J. L., Cassidy, S. L., & Meeks, R. G. (1994). Reproductive and developmental toxicity studies of silicone gel Q7-2159A in rats and rabbits. Toxicological Sciences, 23(3), 370-376. Retrieved from https://academic.oup.com/toxsci/article-abstract/23/3/370/1646553